MAINTENANCE CONDITIONNELLE


La Maintenance conditionnelle connaît un développement croissant, notamment, l'introduction des systèmes de diagnostics informatisés permet de développer une maintenance de plus en plus intelligente.

D'autre part, pour des entreprises à coûts de défaillances élevés, la maintenance conditionnelle s'impose comme un moyen d'accroître leur productivité.

Le but de la maintenance préventive conditionnelle étant de réduire certains dysfonctionnements qui constistuent les menaces de panne, justifie l'amélioration des performances des équipes d'entretien en mettant à leur portée des moyens de diagnosttics efficaces, de manière à réduire le poids de l'aléatoire.

Grâce aux capteurs de mesure, il est maintenant possible de mieux connaître les grandeurs physiques et l'évolution des paramètres de dysfonctionnement.

La thermographie infrarouge permet ainsi d'améliorer les actions de maintenance préventive, voire même de maintenance préventive, voire même de maintenance prédictive, à partir de l'établissement d'un historique technique, de fonctionnement et des coûts d'entretien...

La thermographie infrarouge est avant tout une technique d'imagerie et de mesure permettant d'établir un diagnostic rapide, fiable et répétitif. Elle permet de détecter des défaillances et de suivre l'évolution éventuelle vers des phénomènes sous-jacents apportant une dégradation de l'organe considéré.

Cette défaillance est pour l'ingénieur de maintance, ce que la maladie est pour le médecin. Comme le médecin, l'ingénieur dispose de symptômes ( température élevée, vibrations anormales, contamination des huiles), à partir de ces signes, il doit pouvoir choisir la technique la plus appropriée, pour aboutir à un diagnostic fiable et rapide.

Cette puissance technique de mesure permet d'établir aussi un diagnostic combiné avec d'autres moyens de contrôle. Néanmoins , pour être efficace, la mise en oeuvre de la thermographie doit faire l'objet d'un méthodologie qui correspond notemment à mettre en place une équipe d'animation qui établira un projet pilote pour l'entreprise. Cette entité devra ainsi établir des protocoles d'exploration de définir une "sémiologie" donnant le degré d'urgence de l'intervention( criticité ).

La thermographie doit donc apporter les éléments de décision pour une réparation qui pourra être planifiée. Le but étant de détecter le plus tôt possible la défaillance d'un organe avant qu'une dégradation réelle entraîne des mesures correctives longues et coûteuses.

Cette technique permet alors non seulement de surveiller la réalisation d'une mesure corrective, mais aussi d'en contrôler les effets et l'efficacité. D'autre part, l'utilisation rationnelle de la thermographie infrarouge doit s'appuyer sur une base de règles, fruit d'expérience et de connaissances.

LA THERMOGRAPHIE INFRAROUGE TECHNIQUE

La Thermographie infrarouge technique peut être utilisé pour trouver une fuite dans un mur ou sol lors d'infiltration, de fuite de chauffage au sol ou lors de traversé de mur.

LA THERMOGRAPHIE INFRAROUGE SUR LES BATIMENTS.

La thermographie est un allié de poids pour localiser de nombreux défauts du bâtiment, toutes choses que les calculs de déperditions ne prévoient pas toujours et que les compteurs ne constatent que globalement. La caméra les voit. La thermographie détecte les irrégularités qui sont l'une des causes de la surconsommation, de la dégradation du bati et de l'incofort.

Gastronomie.lu